Réussir son parcours Microsoft 365

L’approche Zero Trust en cybersécurité 

À l’heure où les organisations ouvrent différentes portes aux cyberattaques telles que le travail en mode hybride et l’utilisation de stockage infonuagique, il est de plus en plus complexe pour elles de se protéger face aux risques de cyberattaque. C’est alors que le Zero Trust s’impose comme une solution intéressante pour préserver votre sécurité. 
Voyons ensemble à travers cet article ce qu’est le Zero Trust, son fonctionnement et ses avantages.

Qu’est-ce que le Zero Trust

Le Zero Trust est un terme lié à la cybersécurité qui est basé sur le fait qu’il ne faut jamais faire confiance et qu’il faut toujours vérifier. En d’autres termes, il s’agit d’un modèle de sécurité de l’information qui limite l’accès par défaut aux applications, sites internet et données à seulement ce qui est nécessaire. Une politique spécifique est mise en place pour permettre aux utilisateurs de pouvoir travailler tout en préservant leur sécurité. L’approche Zero Trust inclut 2 dimensions :  

  • Proactivité : Être proactif au niveau de la surveillance, de la gestion et de la défense pour être paré à toute éventualité. 
  • Vigilance : Accepter que le risque soit omniprésent. Rester sur ses gardes et assumer que toute demandes, liens, peuvent être malveillants ; mais aussi que tout système ou appareil peuvent être corrompus 

Comment fonctionne le Zero Trust 

Afin d’adopter le modèle Zero Trust dans votre organisation, 3 grands axes sont à prendre en considération afin d’y ajuster certaines règles de sécurité. 

Les réseaux : Les réseaux traditionnels internes à l’entreprise. 

La première étape de la mise en place du modèle Zero Trust pour sécuriser vos réseaux est d’identifier les actifs critiques. Ensuite, il faudra mettre en place une segmentation au sein de votre organisation, vous pourrez partir sur de la macro ou micro-segmentation selon votre modèle d’affaires. Enfin, la dernière étape sera d’appliquer des règles de contrôle des accès selon les besoins de l’entreprise. 

Informations et systèmes : Serveurs applicatifs, conteneurs, applications … 

Selon la mission de votre organisation, il se peut que des parties externes utilisent vos informations et systèmes (ex. : vous fournissez une application web à vos clients). Ainsi, il s’agira de s’assurer que vos clients mettent en place : sécurité de configuration plateformes cloud, bases de données … 

Utilisateurs et appareils 

Le Zero Trust peut être mis en place auprès des utilisateurs via l’authentification multi facteurs. Le but est de sécuriser et surveiller chaque appareil (ordinateur, portable, mobile). On appliquera des règles de conformité et de gouvernance pour limiter les accès aux utilisateurs qui ont de l’intérêt. 

Les avantages du modèle Zero Trust  

On retiendra 3 bénéfices majeurs à la mise en place de ce modèle de sécurité.  

La visibilité : Ce modèle nous permet d’avoir une vue d’ensemble sur les actifs du parc informatique qui est à l’intérieur ou à l’extérieur de l’entreprise. Ainsi on peut mettre en place une meilleure surveillance des communications en temps réel. 

L’analyse : La visibilité permise par une approche Zero Trust donne accès à une journalisation plus détaillée en cas de recherches liées à un incident de cybersécurité. Une analyse dynamique permet également aux intervenants en cybersécurité d’avoir une meilleure idée du le portrait global d’une attaque. Grâce au modèle Zero Trust, on peut voir qui essaie d’accéder à quel genre de données. 

L’automatisation : Beaucoup d’entreprises n’ont pas d’équipe dédiée pour répondre aux incidents. En y allant avec le modèle Zero Trust on peut bénéficier d’une détection d’anomalie et d’une réponse dynamique aux incidents. Une intelligence artificielle permettra de détecter par exemple qu’un utilisateur qui a l’habitude de se connecter du Canada se connecterait à partir de la Chine. Sa connexion sera alors bloquée automatiquement.

 

En bref 

 

Les bouleversements extérieurs nous poussent bien souvent à revoir notre organisation afin de devenir plus performants et sécuritaires en nous parant à toute éventualité. Cette évolution a contribué à la création du concept de « Zero Trust », où plus aucun appareil ou aucune connexion ne doit être considéré comme étant sécuritaire.  

Comme nous l’avons vu à travers cet article, le principe du Zero Trust présente de nombreux avantages qui couvrent le spectre informatique d’une organisation.  

Toutefois, être bien accompagnée pour un projet de cette envergure est un prérequis afin d’avoir les bonnes ressources pour la mise en place. 

N’hésitez pas à évaluer votre niveau de risque grâce à notre outil de cyber évaluation afin de mieux déterminer vos besoins en cybersécurité et en discuter avec notre équipe. 

Cet article présente du contenu discuté lors d’un précédent webinaire. Pour voir ce webinaire en rediffusion, c’est par ici. Inscrivez-vous à notre infolettre afin de recevoir vos invitations aux futurs webinaires. 

Partager l'article:

Ces articles pourraient vous intéresser

Abonnez-vous à notre infolettre

Soyez informé des prochains webinaires, des nouveaux services et des contenus d’intérêt.

Suivez-nous